Féminin sacré

Le féminin sacré et la femme

Être une femme.

Une épouse, une mère, une amante, une soeur, une fille…, La femme endosse un rôle la plupart du temps, que l’on soit jeune ou plus âgée, cet article vous est dédié. A vous, toutes les femmes et à vous aussi, messieurs, qui aimez les femmes dans leur entièreté, avec leurs blessures, leurs états d’âme, leurs faiblesses, leurs maladresses, leurs larmes et aussi, avec leurs douceurs, leurs convictions, leurs beautés, leurs amours, leurs forces, leurs créativités, leurs coeurs.

Être une femme, c’est concevoir, ressentir, intégrer et libérer son féminin sacré.
C’est quoi le féminin sacré?

Le Féminin Sacré, c’est l’énergie féminine, l’énergie créatrice, la beauté, l’amour, l’empathie, la compassion, l’écoute. C’est une force que l’on a toutes et tous en nous.

Ce n’est pas la féminité comme notre société veut bien nous la décrire, nous l’inculquer dès notre plus jeune âge! Selon l’éducation, la religion, la société, une femme DOIT être ceci ou cela. Elle DOIT être belle mais pas trop sinon elle serait trop sexuée. Elle DOIT être intelligente mais pas trop sinon elle ne serait pas assez sexuée! Elle DOIT être mère mais pas au foyer car elle ne gagnerait pas d’argent, elle n’existerait pas, elle n’aurait rien à raconter en société. Elle DOIT travailler mais ne pas s’épanouir dans son job, sinon elle préfèrerait son travail à sa famille… Elle DOIT gagner de l’argent mais moins que les hommes sinon elle serait vénale.

Bref, vous l’aurez compris, nous sommes bien loin du féminin sacré. Nous sommes dans la dualité, dans la compétition avec les autres femmes.

Être une femme aujourd’hui, c’est se donner la possibilité d’être libre, de se défaire de tous ces carcans, ces dictats qui ne sont plus d’actualité! Fini l’ère patriarcale, fini de faire comme les hommes, nous ne sommes pas des hommes! La chanson de Michel Sardou, « être une femme » est fort révélatrice de ce que nous, les femmes, avons tenté de faire pour avoir une place dans cette société. A nous, de reconstruire maintenant une société où la femme aura sa vraie place et où l’homme pourra Être. La femme et l’homme ensemble dans l’amour et la paix. Connectons nous à notre féminin sacré, à cette énergie féminine créatrice et transmettons ce savoir à nos enfants pour éradiquer les vieux schémas qui nous polluent.

Alors, osons être des femmes, être libres, être conscientes de nos valeurs profondes. S’aimer telle que l’on est et pas telle que l’on croit que l’on voudrait être (selon les sociétés, médias, religions, éducation…). Aimer son corps, petit, gros, grand, maigre, ses rides, sa cellulite…, ses petits et gros défauts qui sont souvent des qualités! S’aimer? Ne pas attendre d’être aimée par l’autre, je ne dis pas qu’il faille être seule,  je dis: aimons nous d’abord. Et puis, pardonnons-nous aussi.

Osons être sensible, douce, compatissante pour soi d’abord, pour l’autre ensuite. Pour le bonheur du monde!

 

Être une femme dans son féminin sacré.

 

L’intelligence émotionnelle? Ca vous parle?

Je vous invite à écouter votre féminin sacré, écouter votre corps, ce temple sacré, ce temple de vie. A écouter votre corps émotionnel qui vous indique le juste, le vrai. L’écouter et ensuite le ressentir, ressentir cette énergie fabuleuse qui est en vous, elle est créatrice et illimitée.

Vous pouvez libérer cette belle et douce énergie.

Vous pouvez accueillir votre coeur de femme.

Vous pouvez accueillir la femme…

 

Une fois que la femme a intégré son féminin, elle n’a plus besoin d’aller chercher chez l’autre ce qu’elle croit qu’il lui manque, ainsi paix et harmonie demeurent.

Si vous trouvez la paix à l’intérieur, il y aura une paix à l’extérieur! Vous me suivez?… 😉

Comment envisager la femme autrement qu’en une créatrice, un être de guérison, une réunificatrice.

 

Il n’y a pas de création sur cette Terre sans la femme, c’est le principe féminin qui crée.

Le principe masculin apporte la matière à la création.

 

Voir aussi l’article sur l’équilibre des deux principes!

Bonne réflexion.

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin. N’hésitez pas à poster vos commentaires, à bientôt.

Lumineusement vous, Sylvie.

 

2 commentaires sur “Le féminin sacré et la femme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *